Jean Guerreschi

 

jguerreschi@yahoo.com

 

 

 

 

 

   Autres autres seins

 

 

 

 

 

 

      Au chapitre 17 de Trio Gulliver  publié en 1995 on trouve une

 

liste de 200 exemplaires d’étudiantes en situation d’examen,

 

étudiantes baptisées « patoutes », contraction du « pas toute » par

 

quoi Lacan désigne la femme dans son séminaire du 20 février

 

1973.

 

     J’avais voulu à l’époque mesurer ma compulsion de la liste  à

 

celle  de Rabelais lorsque, au chapitre 26 du Tiers Livre,  il fait

 

dérouler à Panurge une liste de quelques 170 « couillons » en

 

vue de solliciter l’avis de frère Jean des Entommeures  au sujet

 

du mariage.

 

     Depuis, plus de liste, hormis une succincte dans La vie

 

m’affame (2003), jusqu’à ce que l’écriture de Seins en 2007 et

 

d’Autres seins l’année suivante relance ce que Umberto Eco  a

 

joliment appelé  le « Vertige de la liste » dans un livre éponyme

 

paru en 2009.

 

 

 

      J’ai relaté dans l’Apostille de Seins de quelle manière

 

inattendue s’est imposé à moi le désir de reprendre à mon

 

compte  l’extraordinaire  et incomparable « chantier » de Ramón

 

Gómez de la Serna à propos des seins.

 

     Extraordinaire chantier par sa taille et son ambition

 

démesurées, mais surtout incomparable entreprise, sans

 

commune mesure avec les initiatives de Rabelais quatre siècles

 

auparavant.

 

     Car, à la différence du Français, qui aligne à plaisir toutes

 

sortes de listes nominatives sans rapport les unes avec les autres

 

(jeux de Gargantua, beaux livres de la bibliothèque de Saint-

 

Victor, blason de Triboulet, anatomie de Carêmeprenant,

 

cuisiniers enfermés dans la Truie, sacrifices offerts par les

 

Gastrolâtres, souper des dames Lanternes ), l’Espagnol choisit

 

un seul objet, le sein, dont, plutôt que de colliger les différences

 

anatomiques, il fait varier les sites d’observation et interpelle les

 

diverses incarnations féminines, s’émancipant ainsi de la

 

contrainte inhérente à la liste  et  réussissant l’exploit de faire de

 

celle-ci la matière même du livre.

 

 

 

     J’ai dit dans « Eloge des langues qui vont aux seins » (Autres

 

seins, 2008) pourquoi l’entreprise de Roth, une pâle copie érotisée

 

de la Métamorphose de Kafka, me semblait sans grand intérêt

 

pour ce qui nous occupe.

 

     L’originalité de Senos tient à ce qu’aucune métamorphose de

 

l’objet sein  n’est ni complète ni définitive. Il a certes besoin  de

 

la liste pour  exister. Mais, au tableau de chasse de celle-ci, il

 

n’est pas qu’un objet de collection. Les seins de Senos  sont les

 

objets d’une quête. Une quête, ça change tout.  Ça déplace

 

l’accent de l’objet sur le sujet.

 

     Telle la place Saint-Sulpice que Perec tenta d’inventorier

 

exhaustivement entre le 18 et le 20 octobre 1974, le sein

 

madrilène échappe à toute « tentative d’épuisement »  et,

 

pourtant, il ne cesse pas d’être poursuivi jusqu’à épuisement du

 

sujet... le sujet étant dans les deux cas, on l’aura compris, non

 

pas le sein mais l’auteur !

 

 

 

     Il fallait, pour tenter de m’épuiser à mon tour sur ce sujet –il

 

y a pire comme souffrance -, que j’atteigne la quantité, à défaut

 

de la qualité, des seins du maître espagnol.

 

     Si l’on excepte les « Variétés et observations », ce qui est peut-

 

être beaucoup soustraire à sa production, car elles ne comptent

 

pas moins de 154 variétés de seins, il reste la bagatelle de 131

 

seins « baptisés », si l’on peut dire de seins auxquels Ramón

 

Gómez de la Serna a trouvé utile qu’échût un titre à part entière.

 

    

 

     Avec 107 seins de mon tonneau, en comptant large (j’ai

 

considéré en effet qu’un sein bis ou ter était un sein nouveau, ça

 

se discute), j’avais au minimum 24 seins à célébrer pour tenter

 

d’être un bon escholier du maître.

 

     Bon, c’est peut-être beaucoup dire. Fidèle suffirait.

 

 

     On en trouvera quelques-uns ici selon l’inspiration et le

 

moment.

 

 

Du sein christophore, qu'il existe

Du sein christophore, qu'il existe.docx
Document Microsoft Word 26.2 KB

Liens éditeurs